Maîtrise d’oeuvre Vs. maîtrise du temps

durée du chantier

Maîtriser la durée du chantier : « vaste programme, mon Général ! ». La DAJ a récemment mis à jour sa fiche technique relative à l’augmentation de la durée du chantier de plus de 10% et ses conséquences sur la maîtrise d’oeuvre.

Si le principe est celui de la force obligatoire du contrat – autrement dit « ce qui est dit est dit ! » – il existe toutefois des leviers juridiques permettant de modifier le délai d’exécution :

  • d’un commun accord, par avenant et dans les limites du code de la commande publique ;
  • ou de droit pour le titulaire du marché, sous réserve qu’il remplisse les conditions nécessaires.
  • Un très bon exemple de ce « droit à » prolongation peut être trouvé dans le droit des marchés de maîtrise d’œuvre, puisque l’article 15.3 du CCAG-MOE prévoit que le maître d’œuvre a le droit de demander, voire dans certains cas le droit d’obtenir, la prolongation de son délai d’exécution, donc, du contrat de maîtrise d’œuvre.

    Mais quid lorsqu’il s’agit de prolonger la durée d’exécution des contrats de travaux ? Entendons-nous bien, la mission du maître d’œuvre est intimement liée au chantier et à sa durée, aussi :

    L’enjeu principal est donc celui de la rémunération complémentaire. (Rappelons toutefois qu’il est loisible de déroger à son CCAG de référence).

    Les clefs d’interprétation livrées par la DAJ concernent notamment l’articulation de cette clause avec, d’une, part les clauses de réexamen qui permettrait un tel complément, et d’autre part les régimes jurisprudentiels ouvrant droit à une rémunération complémentaire (travaux supplémentaires, sujétions imprévues, responsabilité pour faute du maître d’ouvrage : CE 29 septembre 2010, Société Babel, n° 319481).

    Il ne s’agit pas seulement de réunir le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre afin de parler « finances » ! La DAJ commence par rappeler que la clause a pour objet d’établir un dialogue, et que ce dialogue a lui-même pour objet prioritaire d’identifier les causes du retard du chantier et de dégager des solutions afin d’éviter les dérives.

    Cette clause CCAG-MOE s’aligne dans tous les cas avec la jurisprudence, elle ne permet pas, à elle seule, d’octroyer une rémunération complémentaire hors les cas précités.

    Toutefois, elle peut être complétée par une clause de réexamen qui, elle, en application des règles du CCP et du droit de l’Union dont il est issu, peut valablement prévoir des chefs d’indemnisation complémentaire. (Rappelons aussi que le Conseil d’État vient récemment de valider l’introduction de clauses de réexamen… en cours de marché !).

    Et nous en terminerons là où la DAJ commence :  : la détermination de « l’assiette » de durée du chantier dont il s’agit d’apprécier l’augmentation de plus de 10%.

    Il est désormais précisé que la référence pertinente est « la durée du chantier fixée contractuellement dans le marché de maîtrise d’œuvre » ; que si toutefois cette référence n’existe pas, il conviendra de prendre en compte « la durée de chantier telle qu’elle résulte des marchés de travaux ».

    À vos calculatrices, Mesdames et Messieurs !

    Fiche technique DAJ « Examen des causes et des conséquences sur le marché de maîtrise d’œuvre d’une augmentation de la durée du chantier supérieure à 10% »

    Articles Liés

    Nous utilisons des cookies pour stocker et accéder à des informations d’ordre statistiques, essentiellement votre visite sur ce portail de services, à des fins de mesure d’audience.

    Paramètres des cookies

    Ci-dessous, vous pouvez choisir le type de cookies que vous autorisez sur ce site Web. Cliquez sur le bouton "Enregistrer les paramètres des cookies" pour appliquer votre choix.

    FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

    AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

    Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

    AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

    OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.